Les Jeux vidéo comme objet de recherche  - L>PPour comprendre comment fonctionne les Jeux Vidéo, il y a une notion cruciale, sans doute la plus importante à comprendre : Le Game Design. On ne s'étonnera donc pas que l'article de Sébastien Hock-Koon, intitulé "Expliciter les connaissances du Game Designer pour mieux comprendre le jeu vidéo" ouvre le bal de l'ouvrage.

Avant de commencer j'aimerais préciser que l'objet de ces notes n'est pas de résumer les textes et articles des auteurs mais bien t'en tirer des éléments de réflexions. Ainsi, les textes ne seront pas abordés dans leurs globalités mais sur des parties précises. Je vous invite donc à les lire si vous voulez en savoir davantage.

L'auteur de cet article, s'intéresse à la façon dont un jeu vidéo peut :

s'apprendre en une minute et se maîtriser en une vie (A great game should take a minute to learn and a lifetime to master)

source : Bill Kunkel, How Alex Pajitnov was Tetris-Ized!

Ceci souligne donc une part de mystère concernant la question de l'apprentissage dans les jeux vidéo. D'emblée on peut se demander s'il n'y a pas toute une partie cachée aux joueurs que les meilleurs d'entre-eux pourront découvrir. Ce que va aborder l'auteur par la suite me confirme dans l'idée que le joueur doit déconstruire le jeu, retrouver ce que le game designer avait en tête, si l'on peut dire. Et ceci afin, de maitriser le jeu. Cet aspect est particulièrement visible chez les joueurs qui cherchent à faire le meilleur score mondial. Par exemple, dans l'émission Super Play sur la chaine No Life, il est frappant de constater à quel point le joueur doit tout comprendre des mécaniques du jeu, apprendre les "patterns" par cœur, décrypter précisément le système de calcule du score. Un jeu comme Tetris apparait sous cette forme déconstruite comme un jeu alors bien plus complet. Ou encore un Mario Kart sur snes connu de toute une génération qui apparait sous un tout autre jour. Je pense que pour comprendre les mécaniques qui construisent le gameplay d'un jeu, le "super player" (le joueur qui cherche la perfection en sommes) est la personne la plus indiquée après ceux qui ont conçut le jeu. Le joueur qui cherche la meilleure performance voit des règles qui sont invisibles pour les autres.

Mais cela ne signifie pas pour autant que le super player puisse pour autant appréhender toutes les couches d'un jeu, si l'on s'en tient au texte. L'auteur cite le game designer S. Natkin, qui explique que la plupart des règles ne sont pas décrites dans le manuel que le joueur lit rarement. De plus, les règles s'adaptent en fonction du joueur, selon son niveau et ses actions. En sommes elles se modifient pour mener le joueur là où le game designer a bien voulu l'emmener. Ces règles sont inconnus du joueur. p.23 :

Or, tout ceci n'est qu'un gigantesque bluff : le concepteur du jeu a caché les règles et les modifie dynamiquement en fonction de la progression du joueur ...

Si l'on en croit Natkin, le concepteur cherche à emmener le joueur vers quelque part de précis. Où veut-il en venir ? C'est un peu comme si le joueur devait jouer le jeu d'un concepteur qui le manipulerait on son insu.

Pour Sébastien Hock-koon, la conception de Natkin contredirait le principe classique du jeu. En se basant sur plusieurs auteurs qui ont travaillé sur le jeu classique. Selon eux le jeu est définit par ses règles, jouer c'est suivre les règles du jeu. Il faut donc les connaitre. Si le game designer détermine des règles de jeu qui sont inconnus du joueur, que fait le joueur alors ? p.24 :

Si les règles définissent le jeu et si jouer signifie de suivre les règles, peut-on respecter des règles que l'on ne connait pas ? Joue-t-on réellement à un jeu vidéo si on en ignore les règles ?

Je pense que l'auteur pose là une question centrale et cruciale. En effet, "A quoi tu joues ?", pourrait-on dire au joueur. On sent bien que se joue là quelque chose de très particulier entre le joueur et le concepteur. Ce dernier, quelque part, se jouerait du joueur qui se laisserait prendre au jeu. Si le game designer est aussi un joueur de jeu vidéo à la base, que fait-il rejouer aux autres joueurs ?

Ce qui fait l'essence même du jeu met en exergue des enjeux assez complexes. Finalement à quel jeu joue-t-on ?

En complément de lecture :

Présentation des travaux de Sébastien Hock-koon (thèse, interventions, articles et mémoires de Master 2)