Les Jeux vidéo comme objet de recherche  - L>PLe premier livre que nous allons étudier est un ouvrage collectif dirigé par Samuel Rufat et Hovig Ter Minassian : Les Jeux Vidéo comme objet de recherche. Vous pouvez en lire l'introduction sur ce »pdf. Ces écrits sont particulièrement intéressants pour deux originalités principales.

En effet, si le fait d'étudier les jeux vidéo est en soi une démarche peu répandue dans le champs de la recherche en France, il est encore plus rare de faire de cette démarche un objet de recherche. C'est ce que propose ce collectif qui s'attache à mettre en relief ce qui spécifie et fait limite dans l'étude et l'analyse des jeux vidéos. Par exemple comment extraire des données sociologiques d'un jeu sans avoir accès à son code d'exécution ? Ou comment constituer en objet de science, quelque chose de si difficile à cerner et à définir de façon satisfaisante.

De cette difficulté découle donc une démarche descriptive et analytique qui impose alors d'aborder le jeu vidéo au plus près de ce qu'il est. Au delà des réflexions sur le usages, les auteurs approchent cet objet dans les détails : code source, conception d'un jeu etc. Cette méthode est selon moi la meilleure car les usages des technologies numériques ne peuvent pas se comprendre sans une connaissance technique de leur constitutions. Les usages sont, en premier lieu, infléchies et limités par les choix des concepteurs et les possibilités techniques.

Les notes de lectures pour ce livre seront réunies dans la catégorie :

Jeux vidéo comme objet de recherche | RSS